Passage rennes - gastronomie sur mesure

Projet d'Achat du 7 Pont-Menou

Le 7pontmenou est un immeuble dans la célèbre localité de Pont Menou, terre d'aventures aux confins des Côtes-d'Armor et du Finistère, port d'attache et de retour d'un certain nombre de personnes * en Dérive * ces dernières années.

Prochaine Réunion

À le Dérive, Pont-Menou (29620)

Jeudi 22 février 2024 à 18 heures

09 janvier 2024

Compte-rendu télégraphié depuis la rencontre autour du 7pontmenou

Nous avions conviés les contributeur.ices et sympathisant.es du projet ainsi que les personnes sur la liste interne de la Dérive et les habitant.es à nous rejoindre de 18 à 20h pour se rencontrer et échanger sur les prochaines étapes.

Nous étions plus de 30 réuni.es, déjà merci de vos présences ! Merci également à celles et ceux qui nous avait envoyé et transmis des messages.

Nous avons commencé par un tour de table pour percevoir ce qui résonnait en chacun.e dans ce projet. Les questions de maintien de logements / possibilités d’hébergement, les questions de lien social et de soin/santé globale résonnent. La complémentarité-continuité avec le projet initial de la Dérive. C’était bon de sentir le soutien et l’enthousiasme.

Précisions sur le projet collectif : il nous apparaît encore flou dans sa matérialisation concrète (quelles activités ?), et parce que les contours des possibles ont de multiples variables et parce que jusqu’à présent notre petit collectif s’est concentré sur les questions de formes, pour avoir les moyens d’acheter. Ce qui nous réunit c’est des rêves plus grands que nous, et comment nos rencontres créent plus que l’addition de nos complémentarités ! Dans les idées citées : une laverie-cinémathèque-kiosque-infos, rouvrir le bar-resto régulièrement.

Précisions sur la structure : nous avons choisi la forme associative pour sa simplicité et souplesse, les statuts vont être déposés prochainement, après conseils avisés (résam, avocat, C.L.I.P.), fonds sous forme de contrats d’apports associatifs avec et sans droit de reprise grâce aux contributeur.ices

Précisions sur le lieu : 3 logements actuellement en location (2 appartements et une partie maison avec 2 chambres, soit 6 habitant.es. (cf plan du lieu) Question des espaces disponibles pour les activités de l’association, en lien avec les habitant.es : rez-de-chaussée de l’immeuble avec l’actuel atelier + buanderie (environ 70m2) à court terme. Possibilité d’envisager des travaux pour intégrer la partie bar-restaurant + sanitaires à cet espace en réaménageant un espace cuisine pour le logement dans la partie maison à moyen terme. Possibilité d’envisager dès maintenant un espace-cabinet de soin dans un des appartements.

Côté travaux, les bâtiments sont globalement sains, sans gros travaux urgents à prévoir. Les différents artisan.es ayant été sollicités estiment une enveloppe de 40 000 euros à prévoir dans les 5 à 10 ans pour le remplacement d’ouvrants et une partie de la toiture de l’ancien bar-restaurant. Les bilans énergétiques situent les différents espaces entre C et E et ne relèvent aucun vice.

Précisions sur le montage financier : actuellement à 15 000 euros de pouvoir faire une offre à 270 000 au vendeur, avec le principe de la vente à terme : 160 000 à l’achat puis 110 000 en mensualités sur 8 ans. (+Les frais de notaires qui sont de 25 000 euros.) Taxes 1600/an, loyers actuels : 1400/mois Nous aurions à rembourser 38500 euros au bout de 4/5 ans et 78500 à 8 ans, lissé sur les 8 ans cela fait 16000 à 20000 euros par an à trouver. (en plus des loyers).

Précisions humaines : nous étions 4 : Babeth, Gaëlle, Martin et Pauline à recevoir vos mots, impressions, questions. C’était la première fois que nous « présentions » le projet et nous avons pu à certains endroits nous sentir un peu fébriles, peut-être aussi n’avons nous pas eu l’impression de transmettre toutes les informations que nous aurions aimé transmettre. Mais c’était bon de sentir que vous étiez là et avoir vos retours !

Alors pour répondre à cette question : qu’est ce qui vous manque là pour faire une offre ?

  • Sentir le soutien pour faire vivre le projet, les coups de main, les engagements sur certaines thématiques, au-delà des moyens financiers, les moyens humains
  • S’assurer des quelques deniers de plus pour pouvoir faire cette offre au propriétaire
  • Ce qu’on a déjà : la confiance que ça vaut la peine d’être vécu, dans les pires scénarios, le « risque » est maîtrisé, la vente à terme nous permet de revendre tout ou partie pour rembourser les prêts.
  • La confiance que certain.es nous rejoignent incessamment, que le projet trouvera du soutien plus large, dans les cercles dans lesquels il s’inscrit, dans le terreau de la Dérive, tout en ouvrant les perspectives
Nous sommes toujours bien évidemment disponibles si vous souhaitez plus d’informations sur le projet, les modalités de participations financières, sur les statuts de l’association, etc, en nous écrivant à l’adresse : 7pontmenou@riseup.net
Nous nous racontons par ailleurs un peu (de façon plus ou moins réactualisées) ci-dessous. C’est là également que vous trouverez le lien pour contribuer : Contribuer au projet
Pour s'inscrire à la liste de diffusion : Liste de diffusion

LE PROJET

Il s'agit de l'ancien bar-restaurant au cœur du village et de la maison attenante, offrant 240 m2 de logements et un joli terrain arboré de 400m2, répartis en 3 habitations actuellement louées. On y trouve également des espaces communs (une buanderie, un grand atelier), des locaux annexes (un local qui sert de miellerie et un appentis), un joli pas de porte au carrefour du hameau, des histoires à raconter...


Le 7pontmenou sera en vente au 1er octobre...


Il aiguise l'appétit des promoteurs immobiliers sur un territoire où le nombre de logements à loyers modérés fond comme les neiges des Alpes en 2023.


Et nous, nous aimerions bien le leur arracher.

Façade du 7 Pont Menou
Village de Pont Menou
Le bar restaurant
Le projet du 7 Pont Menou

CE QUI NOUS ANIME

Cette vente a été l'occasion de discuter du manque, en milieu rural, d'espaces refuge, de logements d'urgence, de prestations médicales, d'espaces ressources, de transmissions et d'informations quant aux problématiques sociales et de santé.

Il est de plus en plus difficile de se loger à des prix modiques, il est de plus en plus difficile d'avoir accès à des lieux de soins.

On sait l'incurie dans laquelle sont laissées les institutions du médico-social aujourd'hui, on sait les difficultés financières et les dynamiques d'isolement qui se déploient autour de nous, parmi nous.

Il ne s'agit pas de faire sans les institutions et les assistances hospitalières, psychiatriques, sociales ; néanmoins, face à leur délabrement, nous savons aussi qu'il faut multiplier les espaces intermédiaires, tampons, susceptibles de limiter cette casse gouvernementale de la solidarité et du vivre-ensemble.

Attaché.es à ce village déjà bien vivant, nous nous sommes pris.es à imaginer sortir cet immeuble de la spéculation immobilière pour y mettre en jeu, en acte, nos réflexions, envies, luttes autour de l'hébergement, du soin, de la santé.

QUI NOUS SOMMES

Nous sommes un noyau de quelques personnes qui ont traversé depuis plusieurs années, au cours d'expériences militantes, associatives et professionnelles, des espaces du médico-social, des groupes d'auto-défense administrative, des habitats partagés. On a participé à la construction d'espaces de vie collective, habité dans des lieux d'accueil, travaillé dans des centres de santé... Réuni.es depuis à peine 3 mois par des constats communs, embarqué.es dans notre enthousiasme, confirmé.es par les messages de soutien qui nous parviennent !

Un cercle d'une dizaine de personnes nous aide à monter le projet, des collectifs amis (dont la Dérive en voisine) l'encouragent, le relaient, le facilitent.

Et 22 contributeur.rices réunissent déjà 110 000€ de dons et de prêts.

Nous sommes rejoignables, plus ou moins débordables, on ne se suffit pas à nous-mêmes, on croit fermement que des rencontres se feront.

L'HISTOIRE

1) Une émanation de LA DÉRIVE

À l’origine de la Dérive, il y a « un groupe espérant être rejoint, ici ou ailleurs, avec une envie de créer des places fortes nous armant face à l’aridité actuelle autant économique que sociale. Un groupe cherchant à avoir de manière pérenne un lieu, un asile, un havre, une fourmilière créatrice où nous retrouver aujourd’hui et demain pour faire, créer, apprendre et partager. »

La Dérive est un espace artisanal, artistique et d’autonomie nourricière, un lieu de fêtes et de célébrations également, soucieux du comment on construit, du comment on rassemble.

Les maisons du 7 seraient alors des voisines de la Dérive, en connivence, des voisines qui se consacrent encore davantage aux questions de refuge, accueils, hébergements, sans même avoir à se préoccuper de la question des ateliers, de l’espace, du festif.

https://pontmenou.jimdofree.com

2) ...aujourd’hui en pleine élaboration.

Depuis fin juin, nous nous projetons dans les possibles et les activités du 7pontmenou. Nous sommes à la fois dans la phase de conception et d’articulation avec les locataires actuels et focalisé.es sur la date de mise en vente du 1er octobre. Nous déterminons les conditions d’achat, tout en posant les premières pierres du projet. Pour les locataires, pour ce lieu bar-restaurant qui pourrait se réouvrir sur le hameau, pour ces perspectives d’espaces de réflexions, d’accueil et d’expérimentations. Quoi qu’il arrive, nous pressentons que la graine est semée : et nous la déploierons ici ou ailleurs !

ON IMAGINE

Les destinations du 7pontmenou


Nous avons fait une liste des multiples destinations possibles du lieu :



Des hébergements
Logements avec maintien de loyers modérés, hébergements transitoires ou d’urgence, refuge/repos, séjours de rupture ou de vacances parce que c’est chouette de pouvoir voir la mer de temps en temps.
Dans les espaces communs
Faire revivre l’ancien bar-restaurant de Pont Menou (des cantines, un bar asso, un espace où boire un café...), une buanderie qui pourrait servir collectivement, une vidéothèque médiathèque (le temps de faire sa lessive!), un jardin collectif, des ateliers cuisine, un coiffeur prix libre...
Autour des questions de santé
Un espace ouvert pour nourrir nos interventions et nos réflexions sur les questions de solidarité, de soin, de santé, un accueil de jour, un centre de santé, des cabinets pour des praticiens, un centre d’info et de ressources autours de questions du soin en général, d’auto-défense administrative, un lieu pour organiser des interventions au sein de l’institution ou pourquoi pas une futur maison de retraite...

COMMENT ON S'Y PROJETTE

Les deux, trois premières années

Affiner le projet grâce à des rencontres avec les associations, collectifs locaux et de plus loin, autour des questions d’hébergements, de soin, de santé, d’auto-défense administrative et institutionnelle. Ouvrir progressivement le bar-restaurant et l’atelier annexe sous forme de stages, formations, rencontres, évènements. Donner un aperçu d’initiatives et de luttes actuelles.

Par la suite

Libérer les appartements du locatif, pour mettre en place des espaces refuge, de repos, d’accueil d’urgence sur des temps courts, à la mesure de ce que le collectif créé aura les compétences et l’énergie de mettre en place. Libérer des espaces pour la commune de Pont Menou, en faire un lieu de vie du village.

LES TROIS PREMIÈRES PHASES DU PROJET

Schéma étape 1Schéma étape 3

Appel à dons et prêts ✨

Un grand merci à toutes et tous pour les encouragements et les 164.300 euros déjà récoltés 💙

INTENTIONS DE CONTRIBUTIONS

Ce bien immobilier est en vente à un prix global de 300 000 euros. Le propriétaire propose l'idée d'une vente à terme : un premier versement de 200 000 euros suivi pendant 8 ans d'un versement mensuel de 1500 euros par mois (sachant que le montant des loyers actuels s'élève à 1400 euros par mois).

Nous avons eu bien peu de temps, depuis fin juin, pour réagir à l'annonce de la vente, créer un collectif, dessiner un projet.

Nous réfléchissons encore aujourd'hui au montage financier et à la structure juridique permettant d'acquérir et de faire vivre un tel lieu, les options de modèle associatif ou d'une SCI pour l'achat sont à l'étude. L'idée reste en tous cas de trouver la forme la moins risquée en terme financier, la moins réappropriable ou déstabilisante par le retrait d'une ou plusieurs personnes.

Quelle que soit la forme juridique que prendrait le collectif d'achat, nous devrons compter sur des dons et des prêts.

✨ D'où cet appel ✨ !

Il nous faut rassembler 240 000 euros pour faire une offre : 200 000 euros pour l'achat + 40 000 euros afin d'avoir suffisamment de trésorerie pour couvrir les premières années de dépenses liées au lieu, aux remboursements des mensualités au propriétaire et des prêts des contributeurs. Cette part de trésorerie nous laissera le temps d'engager les activités du collectif et de pouvoir monter des dossiers de subventions de fondations et de collectivités.

Actuellement nous en sommes à des promesses de plus de 50 000 euros de dons et 60 000 euros de prêts auprès d'un petit cercle de personnes, issu du collectif ou ayant réagit aux premières annonces du projet.

Pour pouvoir faire une offre d'achat dans les meilleurs délais – mise en vente le 1 Octobre – nous recherchons donc encore 130 000 euros, en dons ou en prêts, de préférence remboursables au terme de la vente (7 ans après la date d'achat) - ou pas trop rapidement après l'achat.